X

 
Menu service photo
Service Photo > conseilsphotoaguila1
Partageons nos passions

Le nez dans l’herbe : macro, petites bêtes et petites fleurs

Conseils et astuces par les photographes pro Aguila

Insectes, fleurs ou microgouttes de rosée, dans cet article, nous vous aidons à perfectionner vos techniques de prise de vue pour la macrophotographie. Penchez-vous, ouvrez l’œil et suivez les conseils avisés de nos photographes professionnels qui vous emmènent à la conquête du monde du petit ! Voici 8 conseils à mettre en pratique pour réaliser de superbes clichés macros

 

Utiliser un objectif adapté à la macrophotographie

1 / Utiliser un objectif adapté
à la macrophotographie

Si possible, privilégiez l’utilisation d’un objectif spécialement conçu pour la macrophotographie. Les qualités optiques de ces « cailloux » sont souvent excellentes. Ils vous permettent d’aller au plus près de vos sujets, offrant des distances de mise au point très courtes. Pour les photographes qui souhaiteraient découvrir l’univers de la macro sans pour autant acquérir un objectif dédié, pensez aux bonnettes ou aux bagues allonges. Ces dernières vous donneront des résultats tout à fait satisfaisants pour débuter : elles permettent, avec un objectif classique, de réduire la distance minimum de mise au point et de s’approcher donc que de coutume pour réaliser des plans serrés.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Savoir reconnaître les bonnes lumières

2 / Savoir reconnaître les bonnes
lumières

D’une manière générale lorsque l’on pratique la photographie, la qualité de la lumière est cruciale à la réussite de votre cliché. La pratique de la macrophotographie n’échappe pas à la règle. Pour mettre en valeur son sujet, aussi petit soit-il, il est essentiel de disposer d’une lumière naturelle douce et chaleureuse. Les plus belles lumières, les plus belles couleurs et les plus beaux tons, se rencontrent au petit matin ou peu avant le crépuscule. On peut aussi obtenir de bons résultats par temps couvert : les ombres sont limitées et les couleurs pastels des fleurs mises en valeur.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Faire attention au vent

3 / Faire attention au vent

Deuxième paramètre important à considérer avant de partir à l’assaut de la nature : la météo ! Si le vent souffle, inutile de sortir l’appareil photo du sac. En raison des très faibles profondeurs de champs utilisées en macrophotographie, le vent vous empêchera de réaliser correctement votre mise au point. Le résultat ? Une avalanche de photos floues en perspective !

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Utiliser la mise au point manuelle

4 / Utiliser la mise au point manuelle

Pas toujours facile de faire la mise au point lorsque que la taille de son sujet ne fait que quelques millimètres : votre autofocus peine à travailler de façon précise sur de si petits sujets. Avec lui, il est probable que la mise au point ne s’effectue pas au bon endroit, en tombant la plupart du temps devant ou derrière votre sujet. Pour résoudre ce problème, la mise au point manuelle vous sera d’une aide redoutable, vous permettant de sélectionner l’endroit exact sur lequel faire votre point.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Anticiper la profondeur de champ

5 / Anticiper la profondeur de champ

En raison de la taille de vos sujets et de la faible distance les séparant de votre objectif, les profondeurs de champs que l’on observe en macrophotographie sont souvent, elles aussi, de l’ordre du très petit ! Ne soyez pas surpris d’obtenir des zones de netteté qui s’étendent seulement sur quelques millimètres. Si la lumière est idéale, vous pourrez fermer le diaphragme de votre objectif et ainsi augmenter la zone de netteté. On préfère souvent une profondeur de champ réduite qui permet de faire ressortir l’insecte ou le détail de fleur sur un fond flou.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Stabiliser son appareil photo

6 / Stabiliser son appareil photo

Vous l’aurez compris, vous avez très peu le droit à l’erreur en macro ! Toujours en raison de la faible profondeur de champ employée, un écart de quelques millimètres (une respiration) par rapport à votre mise au point et c’est tout votre sujet qui passe du net au flou. La solution la plus efficace est l’utilisation d’un trépied ou d’un monopode. Si vous n’en disposez pas, concentrez-vous pour être le plus statique possible lors de vos prises de vues.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Cécile Domens
Se rapprocher du sol et de ses sujets

7 / Se rapprocher du sol et de
ses sujets

Cela peut paraître évident, et pourtant ! Portez des vêtements confortables et qui ne craignent rien. Vous pourrez ainsi vous avancer dans la nature et vous rapprocher au plus près des petites bêtes qui vivent sur le sol. Pour trouver le plus bel angle ou le bon rayon de lumière, il faudra peut-être vous allonger dans l’herbe. Cela vous offrira aussi une meilleure stabilité : couché dans l’herbe, appuyé sur vos coudes.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur
Soigner la composition

8 / Soigner la composition

Enfin, pensez à la règle des tiers, au sens de lecture de votre photographie et à toutes les règles de base de la composition. Faites également attention à votre arrière plan : il peut attirer le regard au détriment de votre sujet s’il est trop lumineux ou trop contrasté.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard Fasseur

Pour aller plus loin …

 Si l’on manque de lumière, l’utilisation d’un flash peut être nécessaire. En macrophotographie, le flash intégré ou même un flash cobra placé sur le haut de l’appareil ne sont pas adaptés.

On préconise alors un flash annulaire, spécialement conçu pour la pratique de la macrophotographie. Il réparti la lumière de façon homogène sur l’ensemble de l’image, faisant ainsi ressortir couleurs et textures, sans pour autant créer d’ombres disgracieuses. 
Vous aimeriez apprendre la macrophotographie
Vous aimeriez apprendre la macrophotographie en suivant les conseils d’un pro ? Cet automne, Aguila vous emmène à la découverte du plateau de l’Aubrac, de la Chartreuse ou du Massif des Bauges. Inscrivez-vous sans tarder pour être sûr d’avoir une place parmi nous !

Plus d’informations sur www.aguila-voyages.com et au + 33 (0) 4 67 13 22 32.

Fondée en 2006 par trois photographes et grands voyageurs, l’agence de voyages Aguila propose des stages et voyages photo en France et au bout du monde, ouverts à tous les niveaux photo et encadrés par des photographes professionnels. Pionnier dans son domaine, Aguila vous offre l’occasion unique de vivre une aventure 100% photo et de la partager avec d’autres amateurs passionnés. Vous développez votre regard et votre technique tout en découvrant des sites exceptionnels aux moments les plus propices à la pratique de la photographie.