X

 
Menu service photo
Service Photo > conseilsphotoaguila2
Partageons nos passions

À la conquête du grand nord

Conseils et astuces pour un voyage photo au cœur de l’hiver, par les photographes pro Aguila

Pour le photographe, l’hiver peut être une saison très inspirante. Entre lumières hivernales et paysages de glace, à l’écart de toute civilisation, les photographes d’Aguila Voyages Photo vous font découvrir la magie du grand nord. Voici leurs conseils pour bien préparer votre séjour dans des conditions de froid, plus ou moins extrême !

 

Choisir sa destination

1 / Choisir sa destination

Pour faire le « bon choix » il est important de savoir ce que l’on souhaite photographier durant son séjour. Les opportunités ne seront pas les mêmes par exemple, entre un voyage en Islande et une échappée en Finlande. La première offre une terre volcanique et une diversité de paysages spectaculaires, entre mer et montagnes. La seconde quant à elle est célèbre pour sa Laponie, les traditions de ses habitants, les samis, et ses plaines recouvertes de neige s’étendant à perte de vue. À la recherche d’une aurore boréale ? Direction le cercle polaire arctique en Islande, en Norvège, en Suède, en Finlande, en Russie ou même au Canada.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Richard FASSEUR - Cecile DOMENS
Préparer son itinéraire

2 / Préparer son itinéraire

Une fois la destination choisie, il est important de construire un itinéraire avant son départ. Et même si cela n’est pas dans vos habitudes et que vous aimez l’imprévu, le grand nord impose une certaine préparation, de part les températures que l’on y rencontre, dépassant parfois les -30 degrés ! Il pourrait être dangereux de s’égarer en pleine nuit au cœur du froid polaire. Lorsque vous préparez votre itinéraire, profitez-en pour repérer les principaux spots photos de la région. Portez une attention toute particulière à leurs conditions d’accès pour ne prendre aucun risque.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Cecile DOMENS
Préparer son sac photo

3 / Préparer son sac photo

Bonne nouvelle, sachez que votre matériel a été conçu pour résister aux températures de l’hiver. Malgré tout, rien n’est indestructible et quelques précautions peuvent vous aider à préserver votre matériel sur le long terme. Votre principal ennemi sera l’humidité, qui peut devenir problématique dès lors que de la neige fondue par exemple s’infiltre dans votre sac. Pour y remédier, utilisez un sac imperméable. Vous pouvez également vous munir d’une house à placer directement sur votre boitier pour le protéger durant les prises de vue. 

Crédit photo : Shutterstock
Préparer sa valise pour faire face à l’hiver

4 / Préparer sa valise pour faire face à l’hiver

Une fois votre matériel au chaud, il va falloir penser à vous équiper vous aussi ! Pour faire face au grand froid, il n’y a pas de secret : il faut multiplier les couches et utiliser des matériaux de qualité préservant la chaleur corporelle. Ne négligez pas vos mains ni vos pieds, ou votre séance photo pourrait tourner court…

Crédit photo : Aguila voyages photo / Cecile DOMENS
Économiser sa batterie par grand froid

5 / Économiser sa batterie par grand froid

Une fois sur place, vous aurez peut-être la mauvaise surprise de voir que votre batterie, plutôt endurante à l’habitude, se vide désormais bien trop vite ! Prenez vos précautions : emmenez deux batteries avec vous. Durant les trajets ou les longues marches dans le froid, retirez la batterie de votre appareil et conservez-là dans la poche d’un vêtement proche de votre peau. Votre chaleur corporelle préviendra le déchargement rapide par grand froid.

Crédit photo : Aguila voyages photo / Denis PAALANQUE
Comment lutter contre la condensation

6 / Comment lutter contre la condensation

Deuxième grand dilemme des photos par grand froid : la condensation. Elle apparaît sur votre objectif ou sur le viseur de votre boitier lorsque celui-ci est soumis à de forts écarts de températures (lorsque vous entrez dans une maison, ou dans un véhicule chauffé par exemple). En retournant à l’extérieur, cette couche de condensation peut même se transformer en une fine pellicule de glace ! Pour éviter ce problème, placez toujours votre appareil dans son sac lorsque vous ne l’utilisez pas afin de vous en servir comme bouclier thermique. Lorsque vous arrivez dans un endroit chauffé, attendez si possible au moins une heure avant d’utiliser le boitier afin que ce dernier s’habitue à la température ambiante. 

Crédit photo : Aguila voyages photo / Cecile DOMENS
Maîtriser l’exposition

7 / Maîtriser l’exposition

Si vous utilisez un mode automatique ou semi-automatique, photographier la neige peut s’avérer être un exercice complexe en termes de mesure de lumière. En effet, une photo de neige sera principalement composée de tons clairs, ce qui peut induire en erreur votre capteur et le conduire à sous-exposer votre photographie. Si c’est le cas, utilisez la correction d’exposition (de +1 à quasiment +2 dans certains cas). Attention à l’inverse à ne pas surexposer votre cliché ! La neige est un sujet que l’on peut facilement « brûler ».

Crédit photo : Aguila voyages photo / Tugdual PAUL
Maîtriser la balance des blancs

8 / Maîtriser la balance des blancs

Lorsque l’on photographie des paysages enneigés, la balance des blancs peut considérablement altérer l’ambiance générale de la photo. Il est important de réaliser plusieurs essais afin de trouver la balance appropriée à la scène, ou deuxième solution, de photographier au format RAW afin de pouvoir changer la balance des blancs en post-traitement si nécessaire. Sachez néanmoins que dans la plupart des cas, la balance des blancs automatique (AWB) donne de très bons résultats !

Crédit photo : Aguila voyages photo / Cecile DOMENS

Pour aller plus loin …

Si vous prévoyez un séjour photo dans le grand nord en hiver, près du cercle polaire arctique, vous aurez peut-être la chance d’y observer un spectacle extraordinaire : la danse des aurores boréales dans le ciel.

Pour les observer, il faut être un peu chanceux, certes, mais surtout bien préparé ! Gardez l’œil sur les sites d’information annonçant les activités boréales dans le ciel. Cherchez ensuite un lieu dépourvu de toute pollution lumineuse : écartez-vous des villes, privilégiez les nuits durant lesquelles la lune est absente. Enfin, assurez-vous que le ciel soit bien dégagé.

Pour photographier une aurore boréale, stabilisez votre appareil à l’aide d’un trépied et utilisez un temps d’ouverture relativement long, allant jusqu’à plusieurs secondes. Enfin pour la mise au point, s’il est impossible de calculer l’hyperfocale, on préconisera alors une mise au point sur l’infini.

Le grand nord et ses paysages polaires vous font rêver ? Partez à sa découverte en compagnie d’un photographe professionnel qui saura vous apprendre à réaliser de superbes clichés d’hiver. Inscrivez-vous sans tarder pour être sûr d’avoir votre place !
Plus d'infos
Plus d’informations sur www.aguila-voyages.com et au + 33 (0) 4 67 13 22 32.

Fondée en 2006 par trois photographes et grands voyageurs, l’agence de voyages Aguila propose des stages et voyages photo en France et au bout du monde, ouverts à tous les niveaux photo et encadrés par des photographes professionnels. Pionnier dans son domaine, Aguila vous offre l’occasion unique de vivre une aventure 100% photo et de la partager avec d’autres amateurs passionnés. Vous développez votre regard et votre technique tout en découvrant des sites exceptionnels aux moments les plus propices à la pratique de la photographie.